Jacques Bertillon

Bertillon, Jacques, statisticien et démographe français, né à Paris le 11 novembre 1851*, décédé à Paris le 6 juillet 1922.

Frère du précédent, docteur en médecine, il fonda les Annales de démographie internationale, publia de nombreux travaux et volumes tout en collaborant à La République française de Gambetta, au Bien public d’Yves Guyot et au XIXe siècle d’Edmond About. En 1883, il prit la succession de son père comme chef des travaux de statistiques de la Ville de Paris et fondera à Londres, en 1885, l’Institut international de Statistique. Jacques Bertillon, qui avait aussi fondé l’Alliance pour l’Accroissement de la population, n’interviendra aucunement dans l’Affaire même si Le Rappel pouvait le présenter comme « un dreyfusard convaincu » (Charles Bos, « Un fou », 23 avril 1899). Toutefois, en désaccord avec son frère, il tiendra à ne pas être confondu avec lui. Ainsi, Le Siècle parlant régulièrement de « Bertillon », il écrit à Yves Guyot pour lui demander : « Que faut-il faire pour que Le Siècle consente à me distinguer de mon frère Alphonse ? » (BNF n.a.fr. 13571 f. 138). Le message fut entendu et dans son numéro en date du 9 mars, un petit papier fut publié pour distinguer les frères Bertillon et rappeler qu’il « n’est pas juste que MM. Jacques et Adolphe Bertillon portent la responsabilité des actes de M. Alphonse Bertillon ». En 1913, il quittera la Ville de Paris et deviendra directeur de la Statistique médico-chirurgicale de l’Armée et, en 1920, deviendra membre du Conseil supérieur de la natalité.

Sources et bibliographie : à son sujet, on consultera son dossier de la Légion d’honneur sous la cote : LH/213/59. On pourra aussi se reporter à : Le Dr Jacques Bertillon. Chef des Travaux de la Statistique de la Ville de Paris, Paris, Imprimerie Centrale de la Bourse, 1902.

Philippe Oriol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *