Arvède Barine

Barine, Arvède (Louise-Cécile Bouffé dite), femme de lettres française, née à Paris le 17 novembre 1840, décédée à Paris le 14 novembre 1908.

Auteure prolixe (Portraits de femmes, 1887 ; Essais et fantaisies, 1888 ; Princesses et grandes dames, 1890 ; Bernardin de Saint-Pierre, 1891 ; Alfred de Musset, 1893 ; Bourgeois et gens de peu, 1894 ; Poètes et névroses, 1898, etc.), collaboratrice de La Revue des Deux Mondes et de la Revue Bleue, proche de Gaston Paris, Ferdinand Brunetière et Émile Gebhart, Arvède Barine, protestante, opposée à l’antisémitisme qu’elle avait dénoncé dans divers articles par le passé, collaboratrice du Figaro en 1898 et se gardant bien de parler de l’Affaire, adhéra à la Ligue de la Patrie française (1ère liste).

Sources et bibliographie : voir à son sujet Isabelle Ernot, « Une historienne au tournant du siècle. Arvède Barine », Mil neuf cent, 16, 1998, p. 93-131. Notons que ses papiers (que nous n’avons pas consultés – et que ne mentionne pas Isabelle Ernot) sont conservés à la BNF sous la cote n.a.fr. 18339-18351.

Philippe Oriol

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *