Henri Barreau

Barreau, Henri, marchand de fers français, né à Beaune-la-Rolande (Loiret) le 22 juillet 1849, décédé à Orléans en 1913.

Membre de la loge maçonnique orléanaise, « La Véritable Amitié » (d’obédience du Grand Orient de France), il en fut le Vénérable en 1900. Conseiller municipal radical d’Orléans de 1892 à 1910, il fut en août 1898 l’un des administrateurs-fondateurs du Progrès du Loiret, journal de même tendance qui afficha des positions dreyfusardes.
Il signa la pétition en faveur de Picquart (5e liste). Il présidait alors le « Comité républicain du Loiret », et, à ce titre, il publia un communiqué de protestation (repris par L’Aurore du 9 décembre), à propos de l’emprisonnement du colonel, et de félicitations au député Vazeille pour son attitude en faveur de la révision du procès du capitaine Dreyfus.
Membre fondateur de la section du Loiret de la Ligue des droits de l’homme, il y milita activement durant plusieurs années. Il assura également des tâches de secrétariat au sein de l’Université Populaire d’Orléans.
Il souscrivit au monument Zola en octobre 1902.

Sources et bibliographie : Archives de la Ligue des Droits de l’Homme du Loiret (A.D du Loiret).

Georges Joumas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *