Camille Barrère

Barrère, Pierre, Eugène, Camille, diplomate français, né à La Charité-sur-Loire (Nièvre) le 19 octobre 1851*, décédé à Paris le 6 octobre 1940.

Barrère, ancien communard, ancien correspondant à Londres, où il avait trouvé refuge, de La République française, fut, après 1878, secrétaire de Waddington. Amnistié, cet ami de Gambetta devint ministre plénipotentiaire (1882), chargé du consulat général d’Alexandrie (1883), secrétaire d’ambassade (Stockholm, 1885 ; Münich, 1888) puis ambassadeur à Berne (1894). Ambassadeur de France à Rome depuis 1897 (ou mars 1898, selon les sources), poste qu’il conservera jusqu’en 1924. En avril 1898, il averti le gouvernement français qu’Esterhazy aurait perçu de l’étranger d’importantes sommes d’argent.

Sources et bibliographie : la mention de l’information transmise par Barrère a été donnée par Paléologue lors de sa déposition devant la Chambre criminelle à l’occasion de la première révision (Cassation I. II, tome 1, p. 394). Son dossier de la Légion d’honneur est consultable à la cote : LH/122/14.

Philippe Oriol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *