Désiré Barodet

Barodet, Claude, Désiré, homme politique français, né à Sermesse (Saône-et-Loire) le 27 juillet 1823*, décédé à Vincelles (Jura) le 18 avril 1906.

Barodet, à qui on doit la loi qui exigeait des députés jusqu’à très récemment la publication de leur profession de foi, représentant de l’Assemblée Nationale de 1873 à 1876, député de la Seine de 1876 à 1896, sénateur de la Seine de 1896 à 1900, franc-maçon (Dictionnaire des FM, p. 111), ne participa guère aux grands débats de l’Affaire. L’engagement de ce « républicain radical » y fut modeste mais fut celui d’un dreyfusard. Après n’avoir pas abandonné Scheurer-Kestner en étant un des 80 sénateurs à voter pour lui à sa propre succession à la vice-présidence (Reinach, I, p. 845 n. 1), il signa la protestation en faveur de Picquart (1ère liste) et vota contre la loi de dessaisissement. En 1902, il souscrira au monument Zola (liste complémentaire du Radical)

Philippe Oriol

Musée Carnavalet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *