Henri Andréani

Andreani, Henri, simple particulier sur lequel nous n’avons de renseignements.

En 1898, Andreani publia une « Adresse à Édouard Drumont » dans La Libre Parole (7 décembre) et reproduite dans L’Union Républicaine le 10 décembre. Il s’y présentait comme délégué général à la tête d’une section antisémitique corse apportant son soutien à Édouard Drumont. C’est, d’après les renseignements du commissaire de police de Bastia, une section fantôme (AN F7 12460 et AD 10 T 8). Fantôme mais qui avait tenu quelques jours plus tôt un meeting à Solaro – ville où se trouvait son siège – qui aurait rassemblé 500 personnes (28 novembre) – et annonçait pour le 12 janvier une autre réunion dans le but de savoir ce que devaient être les « mesures à prendre pour bien éclairer les paysans sur l’intimité de nos représentants au Parlement avec les agents du Syndicat qui veut rendre la France allemande » (10 janvier 1899).

Vanessa Alberti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *