Anonyme

En 1899, fut publiée à L’Imprimerie Soudée et Colin (Mayenne), sans signature, une plaquette intitulée : L’Affaire Dreyfus. D’où vient-elle – Où mène-t-elle ?

À ces deux questions, il était répondu qu’elle venait de l’étranger, qu’elle servait les ambitions de « parlementaires nantis », la rancune des antimilitaristes, les intérêts d’une « race qui ne se contente plus de la puissance financière » (p. 11) et qu’elle menait à l’affaiblissement de la France.

Philippe Oriol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *