Alfred Autier

Autier, Alfred, propriétaire et homme politique français, dont les dates nous sont inconnues.

Maire de Sainte-Ménéhould de 1892 à 1904, conseiller général de 1893 à 1904, il fut de ces cinquante-neuf maire qui firent enlever dans leur commune le placard Dreyfus est un traître de la Ligue des Patriotes. À ce titre, cet « ancien  réactionnaire militant » (« Chronique du département », L’Indépendant rémois, 11 février 1899), ce « bonapartiste devenu radical » (« À Sainte-Ménéhould », L’Indépendant rémois, 4 décembre 1902), fut dénoncé comme dreyfusard par L’Intransigeant (« Maires dreyfusards » 28 novembre 1898). Nous avons malheureusement trop peu de renseignements à son sujet pour donner les raisons pour lesquelles il s’opposa à cet affichage et ce qu’étaient ses sentiments relativement à l’Affaire.

Philippe Oriol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *