André Beaunier

Beaunier, Marie, Auguste, André, hommes de lettres français, né à Évreux (Eure) le 22 septembre 1869*, décédé Paris le 9 décembre 1925.

Normalien, agrégé de lettres (1890), André Beaunier romancier célèbre du début du siècle et critique littéraire à la Revue des Deux Mondes, alors débutant dans le monde des lettres et collaborateur au Journal des Débats et au Temps (où il donna une interview de Tolstoï dans laquelle est évoquée l’Affaire ; « Huit jours à Moscou », 14 janvier 1898), fut dreyfusard et s’engagea en signant les deux protestations de janvier 1898 (1ère liste et 3e liste). Il collabora à partir de fin 1898 à l’antidreyfusard Écho de Paris, auquel il donna des articles sur l’enseignement, mais sans varier dans ses convictions, signant la protestation en faveur de Picquart (3e liste). En 1902, il rendit hommage à Zola qui venait de mourir en signant en leader du Figaro une aimable étude sur son œuvre (30 septembre). En 1900, il avait aussi publié son premier roman, assez médiocre, à la Société libre d’édition des gens de lettres : Les Dupont-Leterrier. Histoire d’une famille pendant l’affaire Dreyfus, vaudeville dont l’Affaire ne sert que de décor.

Sources et bibliographie : sur son roman, on pourra lire Jacqueline Lalouette, « L’affaire Dreyfus dans le roman français », Revue historique, t. 301, fasc. 3, n° 611, juillet-septembre 1999, p. 557-558 et Cécile Delhorbe, L’Affaire Dreyfus et les écrivains français, Paris, éditions Victor Attinger, 1932, p. 305-312. On pourra aussi consulter son dossier de la Légion d’honneur qui se trouve à la cote : 19800035/1279/47555. On pourra lire une très intéressante lettre sur le procès Zola de Beaunier à Élie Halévy dans Savoir et engagement. Écrits normaliens sur l’affaire Dreyfus, Paris, éditions rue d’Ulm, 2006, p. 30.

Philippe Oriol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *