Lieutenant-colonel Émile Bardol

Bardol, Émile, Auguste, militaire français, né à Paris le 9 novembre 1846*, décédé le 13 mai 1899.

Saint-cyrien (1864), lieutenant de zouaves (1870), capitaine d’infanterie de ligne (1873), commandant (1889), Bardol était lieutenant-colonel depuis 1891 et en poste au 3e bureau de l’État-major. Au printemps 1893, chef du 3e bureau, présentant au général Vanson quatre noms d’officiers auxquels il avait pensé pour former son État-major, il attira son attention sur la présence de Dreyfus qui « avait éveillé l’attention de quelques officiers par ses investigations répétées, jointes peut-être, à ce qu’il était israélite », ajoutant que « personnellement il n’accordait pas d’importance à ces impressions ou préventions toujours bien fâcheuses » (Rennes I, p. 113). C’est lui aussi qui se procura, à la demande de Fonds-Lamothe, des manuels de tir pour les stagiaires de l’État-Major (Rennes III, p. 287). En 1898, il sera nommé colonel.

Sources et bibliographie : son dossier militaire est conservé au SHD sous la cote 6 Yf 8151 ; son dossier de la Légion d’honneur sous la cote : LH/113/34.

Philippe Oriol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *