Léon Amilhau

Amilhau, Jean, Marie, Léon, propriétaire et homme politique français, né à Toulouse le 16 mars 1835*, décédé à Toulouse en décembre 1913.

Fils de Léon Amilhau, ancien vice-président de la Chambre des députés, président de la Cour royale puis impériale de Pau, il avait été magistrat comme son père (substitut à Cognac, 1859 ; procureur à Sarlat, 1864) avant de démissionner en 1865. Membre du Conseil général de la Haute-Garonne, élu sous l’étiquette « républicain », il avait, en août 1898, avec ses collègues, signé un vœu ainsi rédigé : « Le Conseil général de la Haute-Garonne, s’associant aux déclarations du Ministre de la Guerre à la Chambre des députés, adresse à l’armée l’expression de sa patriotique confiance » (Procès-verbaux des séances du Conseil général du département de la Haute-Garonne, Session ordinaire du mois d’août 1898, Toulouse, Imprimerie Douladoure-Privat,1898, p. 229).

Sources et bibliographie : on consultera sa fiche de carrière au CAC sous la cote : 20030033/19 ; son dossier de magistrat au CARAN sous la cote : BB/6(II)/4.

Philippe Oriol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *