Dominique Antoine Antonini

Antonini, Dominique Antoine, militaire français dont les dates nous sont inconnues.

Garde de Paris en retraite proportionnelle, il fut appelé en novembre 1898 à témoigner de ce qu’avait été l’attitude de Dreyfus après la dégradation où il avait été en charge, avec le brigadier Depert, de sa garde. Il témoigna que Depert, chargé de conduire Dreyfus à la voiture qui devait le conduire en prison, lui avait dit que le prisonnier n’avait pas « dit grand chose » et « avait discuté avec le chef de la Sûreté [sic] au sujet de son innocence ». Un témoignage, qui ne sera pas retenu mais qui, comme celui de Durlin, contredisait celui de Depert et venait entamer la légende des aveux.

Sources et bibliographie : Sa déclaration est conservée aux AN sous la cote BB19 93.

Philippe Oriol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *