Lieutenant-colonel Auguste Antoine

Antoine, Jean, Henri, Auguste, militaire français, né à Dunkerque (Nord) le 23 janvier 1842*, décédé à Paris le 5 mai 1899*.

Brigadier du Train en 1860, maréchal des logis en 1862, sous-lieutenant en 1867, lieutenant en 1870, capitaine en 1875, chef d’escadron en 1887, Antoine était lieutenant-colonel depuis 1893. Il fit partie du conseil d’enquête qui fut appelé à se réunir le 1er février 1898 pour statuer sur le cas Picquart. Avec la majorité, il vota pour la mise en réforme.

Il faut noter que la Cour de cassation se trompera en orthographiant son nom « Anthoine » (Cassation I. II, tome 2, p. 168), faisant croire à Reinach qu’il s’agissait du capitaine François Anthoine, « témoin » des aveux (Reinach I, p. 892). Il ne s’agit pas non plus du lieutenant-colonel Antoinat (1841*-1910*) comme le dit Dutrait-Crozon (p. 129).

Sources et bibliographie : on consultera son dossier de la Légion d’honneur sous la cote : LH/42/62.

Philippe Oriol

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *