François André

André, François, Dominique, greffier français, né en 1860.

Commis greffier près le Tribunal de la Seine, attaché au service de Bertulus, André, qui n’avait pas été entendu lors de l’enquête de la Cour de cassation en 1899 « par un sentiment de convenance facile à comprendre » (Cassation I. III, p. 294), vint témoigner à Rennes (4 septembre) de l’entrevue, dont il avait pu entendre des bribes de la pièce voisine où il se trouvait, entre le juge et Henry, le 18 juillet 1898 et au cours de laquelle, selon Bertulus, Henry aurait craqué et laissé entendre qu’il savait la culpabilité d’Esterhazy. Il témoigna de l’état de nervosité dans lequel se trouvait Henry et de cette phrase, distinctement entendue : « Je vous en prie, n’insistez pas ; l’honneur de l’armée ! Il faut sauver l’honneur de l’armée ! ».

Sources et bibliographie : sa déposition à Rennes se trouve dans Rennes III, p. 317-319.

Philippe Oriol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *