Victor Bénard

Bénard, Victor, Nicolas, Zénon, homme politique français, né à Cesny-aux-Vignes (Calvados) le 29 octobre 1831*, date de décès inconnue (on le rencontre encore en 1909).

Bénard, employé aux Chemins de fer de l’Ouest, à Paris, dans sa jeunesse, revint s’intaller dans son village natal où il devint maire à la suite de son père en 1871 (il conserva cette charge au moins jusqu’à fin 1909). Au moment du procès Zola, il fut un des nombreux maires du département à déclarer son indignation. Avec les maires du canton de Bourguébus, il envoya l’adresse suivante :

Les maires des communes du canton de Bouguébus, réunis au chef-lieu à l’occasion de la révision, se font un devoir d’affirmer hautement leur profond respect et leurs plus vives sympathies pour l’armée. Tous fiers d’être Français et animés du patriotisme le plus pur, ils déclarent reprouver tout ce qui porterait atteinte à son honneur. Ils envoient aux vaillants chefs qui, dernièrement encore, ont su tenir si haut le drapeau de la France, l’assurance de toute leur considération et de toute leur estime. (Le Journal de Caen, 7-8 mars 1898).

Philippe Oriol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *