Colonel François Andry

Andry, François, Augustin, militaire français, né aux Molières (Seine-et-Oise) le 14 mai 1850*, décédé le 3 juin 1911 (lieu inconnu).

Polytechnicien (1866), lieutenant de génie en 1872, capitaine en 1875, chef de bataillon d’infanterie en 1888, lieutenant-colonel en 1895, Andry avait fait partie du conseil d’enquête Picquart qui s’était réuni le 1er février 1898. Quatre voix avaient voté la mise en réforme contre une, la sienne.
Par la suite, pendant le procès de Rennes, le 2 septembre 1899, Audry, alors colonel, écrivit au colonel Jouaust pour porter à sa « connaissance un fait qui peut déterminer une date pour le bordereau, et démontrer que les pièces qu’il comprend n’ont pu être livrées par un officier de régiment ». Il s’y souvenait que le 13 juillet 1894, il avait été convoqué avec quelques autres dont Du Paty pour étudier la question d’une possible expédition à Madagascar. Le 4 août, il avait rendu ce travail, existant en de très rares copies dont quelques-unes étaient destinées à l’État-major et qui n’étaient jamais sortis des bureaux. Le bordereau ne pouvait donc que dater d’août au plus tôt puisqu’il ne pouvait faire de doute pour lui que la note mentionnée au bordereau était son travail. La démonstration pouvait sembler probante mais se heurtait à deux problèmes : rien ne prouvait que sa note fût bien celle du bordereau et en admettant que cela fût, comment et pourquoi un traître employé à l’État-major aurait-il alors écrit : « Le ministère de la Guerre en a envoyé un nombre fixe dans les corps, et ces corps en sont responsables. Chaque officier détenteur doit remettre le sien après les manœuvres ».
Andry sera nommé général de Brigade en mai 1902, général de Division en 1906 et commandant du 15e Corps d’Armée en 1910.

Sources et bibliographie : son dossier militaire est conservé au SHD sous la cote 9 Yd 441 ; son dossier de la Légion d’honneur sous la cote : LH/37/24. Sa lettre a été publiée dans de nombreux journaux dont Le Siècle du 7 septembre 1899.

Philippe Oriol

Musés des étoiles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *