J. Aïdé

J. Aïdé, à propos duquel nous avons peu de renseignements si ce n’est qu’il était maréchal des logis au 7e Dragons, témoigna en juillet 1898 de l’altercation entre Esterhazy et Picquart.

Dans un rapport, il témoigna qu’alors qu’il marchait avec Esterhazy, ce dernier se précipita sur Picquart qui passait par là, « la canne haute », et, s’écriant « gredin voici ce que je t’ai promis », et le conduisit « d’un bout de trottoir à l’autre à coups de bâtons ». « C’est honteux ! C’est honteux ! », se serait alors écrié Picquart qui en aurait alors appelé aux agents. « Si vous voulez me voir vous savez où me trouver », aurait alors dit Esterhazy à Picquart, avant de s’adresser à la foule : « Je suis le commandant Esterhazy cet homme est Picquart il a reçu ce que je lui avais promis. » (Rapport du 6 juillet 1898, AN BB19 89).

Philippe Oriol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *